Lorsque gastronomie rime avec haute horlogerie

La notion de temps, si chère à l’homme, est bien fondamentalement le point commun entre ces deux univers: la maîtrise absolue du temps.

L’une, l’horlogerie, est au service de l’autre, la gastronomie.

La première s’affiche, se démontre, exulte même lorsque la notion de seconde est maîtrisée dans ses rouages mécaniques, tandis que l’autre demeure parfois silencieuse sur les secrets de ce temps souverain.

Leur savoir-faire est ancestral, et leur « savoir-être » peut tout aussi bien relever de déconcertante simplicité que de complexité exceptionnelle.

L’artisanat y règne: savoir-faire et tradition, précision des gestes et minutie du travail, conjugaison de saveurs et fusion des matières.

Tasting-Menus.jpg

L’horloger et le cuisinier parlent le même langage ; on pourrait parfois même se demander lequel des deux en est le spécialiste, si le piano ou l’établi n’étaient pas là pour les distinguer: au-delà de l’audace et de l’inventivité qui les animent, les deux artisans ont pour seule et unique quête la recherche de l’émotion.

watchmaker.jpeg

Pour certains gardes temps, quelques-uns relèvent de pièces uniques. Une seule et unique réalisation horlogère sublimée par la marque, que seul un acquéreur aura la chance de posséder pour quelques temps.

Le Carpe Diem que La Maison Hubert vous fera bientôt découvrir, est lui aussi unique: il ne se reproduira plus jamais. C'est ce qui le rend si précieux, et si désirable.